coquine
Publié le 24 Mai 2016 à 09h00 - 585 v.

Les Plaisirs Vus d'en Haut ou les Principes de la Domination Sexuelle

Vous croyez peut-être que c'est le dominateur ou la dominatrice sexuel(le) qui a plus d' avantages que le soumis ou la soumise pendant le rapport sexuel et bien, vous vous trompez. Disons que c'est plutôt l'inverse,du fait que c'est  le dominateur ou la dominatrice qui se charge de faire jouir son compagnon alors que le soumis ne fait qu'en prendre du plaisir. Ce qui est nettement supérieur au plaisir de domination de l'autre par rapport aux tâches qu'il ou elle doit accomplir. On va faire une comparaison et vous allez constater par vous même que ce que je dis est vrai.

     

Les plaisirs du dominateur ou de la dominatrice

Si la liberté en ne pensant à rien et se laisser aller est la source du plaisir pour le soumis, le dominant tire le sien dans les différentes formes de son pouvoir.

Le plaisir d'être le meneur du jeu

On peut dire que le dominant a un pouvoir absolu sur le soumis malgré l'existence de certaines limites. Ce pouvoir se manifeste par le choix du lieu et des choses à faire pendant le rapport et il en tire du plaisir.

Le plaisir venant des pouvoirs physique et psychologique

Physique puisque le dominant peut obliger son soumis de porter tel ou tel habit, de telle ou telle accessoire selon sa volonté ;

Psychologique du fait que le soumis doit appeler le dominant selon sa volonté: maître, professeur,etc, et  qu'il est exigé au soumis de faire tous ceux que le dominant lui dit de faire ;

Plaisirs tirés de l'accomplissement de ses désirs pervers

Il s'agit ici de prendre plaisir des desirs qui sont acceptables, à savoir les petites punitions au cas où le soumis manque à ses obligations par exemple.

Qu'en est-il de des responsabilités du dominant ?

Le dominant assure pas mal de responsabilité.

Rôle d''assurance du bon fonctionnement du jeu

Si le soumis a bien le droit de lâcher prise et d'être libre d'en prendre du plaisir, le dominant doit toujours veiller à ne pas franchir les limites.

Respecter le Safe Word

Malgré tous les pouvoirs qui lui ont été conférés, le dominant doit tout arrêter lorsque le soumis dit le safe word qui est un mot décidé à  l'avance par le couple pour que l'un arrête de faire une chose que l'autre n'aime pas. Là réside le problème du dominant car il a ici un double rôle : chercher tous ceux qui peuvent faire jouir son conjoint tout en se retenant au cas où l'autre dit le safe word.

La contre partie du pouvoir d'être le meneur du jeu

Puisque c'est lui qui mène le jeu,donc c'est lui qui a pour responsabilité de rendre ce moment magique pour ne pas lasser l'autre.

La différence de responsabilité selon le type de BDSM

Le BDSM soft n'engage pas beaucoup de responsabilité au dominant. Cependant, si le dominant utilise des outils de BDSM, il doit toujours faire très attention.

Le marinade sadomasochisme

Il s'agit de faire un peu de mise en scène pour rendre le moment un peu unique : professeur et étudiant, maître et esclave, etc. pour mettre en exergue la supériorité du dominant.

Les outils utilisés par le dominant

Une des responsabilités du dominant est de se munir d'un accessoire. Cela dépend de lui mais le mieux c'est de commencer par les plus simples : des menottes par exemple.

Le contrat

Tous ceux qui concernent la relation sont contenus dans ce contrat: ceux que chacun veut, les limites et même les moindres choses comme les habits à porter peuvent être insérés dans ce contrat.

            En somme, il est vrai que le dominant a presque tous les pouvoirs dans la vie sexuelle du couple. Quand même, ces pouvoirs lui engendrent bon nombre de responsabilités envers son soumis qui lui sont contraignants.